Adoption

Elle était là, à terre, malheureuse, dépité, désespérée

En un mot : A-BAN-DO-NNEE

Quel cruauté, laisser cette pauvre petite chose seule et sans défense

Elle pouvait se faire piétiner & subir mille outrages par des inconnus sans scrupules

Alors n’écoutant que mon grand coeur, je l’ai recueillie…

Et pourtant elle avait rien pour plaire, mais je me suis dévouée

Et maintenant je la porte à bras le corps, collée contre moi

Une pensée pour Elle, trouvée l’an dernier sur un quai de gare en « Nil Deux Frances »

[photo]

Publicités

2 réflexions au sujet de « Adoption »

  1. ha ha ha !
    J’ai cru à un animal. Un bébé chat.
    Tu veux qu’on ait une pensée pour ta montre?

  2. Oui, pensons à ma montre, à nos montres.
    Ces saloperies pourraient se vexer et nous mettre en retard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s