Ah non on ne peut pas

Ah non, on ne peut pas vous garder

Vous travaillez trop
Même, vous travaillez

Erreur
Grossière erreur

Ici on surfe sur facebook
En prenant un air inspiré

On n’accepte pas les bosseurs
Que les facebookeurs

Notre saint patron
C’est Glandeur 1er

Ça va vraiment pas là
On ne peut pas accepter cela

Ah non on ne peut pas vous garder

© Cartoonita – Land of Myself – Juillet/Octobre 2008

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ah non on ne peut pas »

  1. Ah ? Dois-je en déduire que tu risques toi aussi de te retrouver au chômdu ?

    La crise, ma soeur, la crise ! Elle a bon dos la crise…

    Hey, on fonde une agence de trad ?

  2. Euh, non. Mon patron ne m’a pas écrit de lettre d’émouvants adieux. Zut, cela repousse la fondation de la plus géniale agence de trad que le monde ne pourrait jamais connaître !

    ACHTUNG (Attention dans la langue de Goethe). Mon petit blabla sur ce blog peut certes reposer sur des situations réelles, mais aussi être inspiré de la réalité (et pas forcément la mienne d’ailleurs) ou purement imaginaires.

    Dans ce cas là, j’ai bien peur que dans certains entreprises ce genre de situation soit tout à fait plausible… No more comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s