Un poème abusé

Un poème
Un zyeuteur

Je te vois, je te veux,
Je te gobe des yeux

Le poème, à ses vers défendant, est pris
Mais c’est le reluqueur qui est conquis

© Cartoonita – Land of Myself – Octobre/Novembre 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s