Il vaut mieux en rire

Entendre le rire de ceux que l’on aime, un bonheur ! Avoir dans les oreilles l’expression de leur joie, ça nous réchauffe le cœur.

Mais les rires des cons… Surtout quand ils sont faux. Les rires.
Ils m’évoqueraient plutôt…

  • une joute entre des hyènes & des bécasses
  • deux chacals qui se défient criardement en exhibant leur dentition
  • le couinement d’un canapé en sky sur lequel se tortille une pétasse
  • un excité qui tripatouille compulsivement sophie la girafe
  • un poumon qui se dégonfle par salves
  • un tuyau en cuivre que l’on frotte et qui se coince et ripe
  • un brusque appel d’air dans les naseaux d’une poulichonne
  • le criaillement d’une souris que l’on écrabouille avec un barreau de chaise
  • une jument enragée de s’être trop bourré les naseaux de schnouff
  • une tentative – ratée- d’imitation de Donald Duck (d’abord, y’a que mon pôpa qui sait l’imiter !)

Et vous ?

Publicités

7 réflexions au sujet de « Il vaut mieux en rire »

  1. M’étonne pas de toi Julien 😉

    Joye, si des « cons » que je connais réellement ont pu m’inspirer ce serait ni correct ni légal de les nommer sur Internet…

    Tilleul, bien trouvé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s