Proverbe de mon ami Harpagon

« J’aime trop notre amitié pour la perdre pour une histoire d’argent et puis surtout j’aime trop mon argent pour risquer de le perdre pour une histoire d’amitié. »

Extrait d’un sketch de « Je ne sais plus qui »
entendu sur la radio Rires et chansons

Publicités

3 réflexions au sujet de « Proverbe de mon ami Harpagon »

  1. Joye, je dirais plutôt que les banques ne prêtent qu’aux riches.
    Car dans d’autres contextes, j’ai souvent remarqués des riches rapiats et prompts à oublier leurs dettes…

  2. Dans son sens allégorique, c’est vrai.

    À qui se lève matin, Dieu prête la main. Pas de bol pour celui qui aurait besoin de l’aide pour quitter son lit.

    😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s