proverbe conjugalingual

« Bien peu de secrets résistent à l’oreiller du mariage. »

Lu dans “L’affaire Paola” de Donna Leon,
traduit de l’anglais par William Olivier Desmond

Publicités

6 réflexions au sujet de « proverbe conjugalingual »

  1. @ Joye : Tu n’aimes pas Donna Leon ou les polars en général ? Chacun ses goûts, y’a pas de soucis ! 🙂

    @ Pluc : Et bien peu de mariages résistent aux secrets des oreillers ?!

  2. Ne serait-il pas préférable de garder chacun ses petits secrets? C’est vrai que dans un couple il y a la confiance et c’est peut-être une preuve d’amour que de dévoiler ses secrets à l’être aimé…?

  3. Joye, je dois t’avouer que je n’ai lu aucun Tolstoï pour l’instant. Je ne sais pas si j’aimerais, un jour peut-être j’essaierais…

    Tilleul, c’est vrai que c’est une question de dosage, entre se confier absolument tous nos secrets et ne rien dire, nous avons heureusement une marge de manoeuvre. 🙂
    Donna Leon évoquait en fait les secrets confiés par un tiers à l’un ou l’autre des conjoints qui en général les confie à son tour à son conjoint.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s