Hier et aujourd’hui

Avant-avant-hier, dans le bus, un homme qui a l’âge d’être mon popa m’a fait des grimaces. Et j’aime ça.

Avant-hier, j’ai regoûté aux joies des dégâts des eaux. Et j’aime pas ça.

Hier, je me suis essayé au patinage sur verglas, sans patins et avec un cabas. Et je sais pas si j’aime ça ou pas mais ça m’a au moins rappelé pourquoi les pingouins déambulent avec cette démarche ridicule.

Aujourd’hui, je profite de l’excuse du froid pour hiberner comme une marmotte, avec pour compagnie un livre du très philosophique San Antonio (et son romantique ami Bérurier). Allez, c’est de nouveau l’heure de la sieste…. Biz !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Hier et aujourd’hui »

  1. Aude, pourquoi se contenter d’un ? Il est bien vite croqué… Je fais filer m’en chercher un autre !

    Joye, je vais pas dire que je me prosterne devant ce maître, on risquerait de me demander pour lui faire quoi ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s