Emue

On venait de parcourir les photos de ses neveux disparus.
Son visage m’absorbe. Ses yeux, humides de larmes à peine contenues.
Un tic fait tressaillir, tressauter ses lèvres.
Il tient sur ses genoux les photos de ses enfants.
Mort eux-aussi. Avec sa femme.
Gazés puis brûlés.

C’est « Shoah » sur Arte. L’horreur. C’est dur à regarder.
Le visage de ce pauvre homme, sa souffrance me submerge.
Savoir les atrocités que nous avons commises ne nous a pas empêchés de les reproduire au fil des siècles. Drôle d’humanité.
Je veux savoir pourtant, les écouter.
Fascination ? Compassion ?
Peut-être aussi parce que leur témoignage mérite d’être écouté à ces rares survivants de cette abomination.
Ils méritent ces quelques larmes que j’ai versées.
Même si ça sert vraisemblablement à rien.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Emue »

  1. Nous sommes tous des survivants, mais ceux qui ont directement souffert et survécu seront bientôt des disparus eux aussi. Disparus, mais pas oubliés, j’aimerais penser, mais lorsque je vois ce qui arrive au Gaza, par exemple, je me dis que nous n’avons rien appris du désastre culturel.

  2. L’histoire est malheureusement un eternel recommencement… A croire que l’humain n’apprend pas de ses erreurs… Si on transpose cela dans le monde animal, on peut s’imaginer une race qui n’évolue pas et s’éteint… C’est tristement pathétique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s