Comment n’en choisir que trois ???

A l’occasion du festival des mots libres, vous êtes tous invités
à venir partager les 3 livres que…

… vous voulez faire découvrir,
… vous emmèneriez sur une île déserte,
… vous auriez aimé avoir écrit,
… vous connaissez par cœur,
… vous gardez depuis toujours,
et qui vous ont fait grandir.

Bref, les 3 livres de votre vie.

Puis rendez-vous le 8 mai.
Des bibliothécaires dévoileront la liste de ces trésors et alors…
Place au dialogue !

AAAAAAAAAAAAARRRGGG !!!
Mais COMMENT on fait pour n’en sélectionner QUE trois ???

Les nominés :

Ils sont trop nombreux…
Comment les évoquer sans écrire un pavé de 10 pages ?

Il y a des best-sellers comme « Running man » de Stephen King, « Les fourmis » de Bernard Werber, « Les enfants de la terre » d’Auel, « Félidés » d’Akif Pirinçi, « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury, Boris Vian et son « Ecume des jours », des Roald Dahl, tous les « Calvin & Hobbes »…

Il y a « Como agua para chocolate » de Laura Esquivel, un roman d’amour cuisiné que j’ai lu d’une traite et terminé à une heure avancée de la nuit. Il y a « La vague » de Todd Strasser, et son authentique expérience sur le fascisme à faire froid dans le dos.Ah et  « Le vieux qui lisait des romans d’amour » de Luis Sepulveda, à l’écriture si humaine, empathique, simple et profonde. Comme ne pas nominer aussi « Le petit prince » de Saint Exupéry ? Je pense aussi à « La semaine du rabbin » d’Harry Kemelman, et son Rabbin Small qui m’a presque donné envie de devenir juive.

Il y a des souvenirs d’enfance. L’odyssée d’Homère, qui me faisait rêver quand j’étais petite. « Les piliers de la terre » de Ken Follet, que m’avait offert mon bouquiniste préféré quand j’étais ado. « La belle lisse poire du prince de mot tordu » de Pef, que l’instituteur nous avait lu. Ou encore « Croc blanc » de Jack London, que j’ai lu un milliard de fois quand j’étais petite.

Et les vainqueurs :

  • « A quoi rêvent les loups » de Yasmina Khadra, qui retrace le parcourt d’un terroriste
  • « Kétala », de Fatou Diome, un livre magique où les objets retracent la vie de leur maîtresse décédée et où l’on butine de réflexions philosophiques en jolis mots d’esprit.
  • « Les chemins de Damas » de Pierre Bordage, un noirissime roman d’anticipation
  • « Le mur invisible » de Marlen Haushofer, l’histoire d’une femme seule au monde à la campagne après une catastrophe naturelle
  • « Sous le signe du lien » de Boris Cyrulnik, qui décortique nos étranges comportements d’humanoïdes
  • « Les arcanes du chaos » de Maxime Chattam, un délicieux thriller politique paranoïaque

Merde, ça fait six…
Allez, à vous de vous essayer au jeu de 3 !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Comment n’en choisir que trois ??? »

  1. c’est une sorte de jeu auquel je ne peux résister et qui reste toujours aussi difficile, c’est pourquoi je sélectionne 3 livres par « catégorie » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s