Chez nous, il y aura… (2)

goscinny-mais-c-est-un-chat

Photo : http://www.librairiegoscinny.com/

Publicités

Laissez-moi rêver

Je me pose. A peloton. Devant la fenêtre et les fleurs. Je respire le parfum des œillets et du plant de tomate. Je fouette de ma patoune quelques milligrammes de vie volante. Je suis en paix. Je regarde les oiseaux voleter sur la terrasse en face. Le paysage m’appartient. Je suis un chat.

Je n’ai rien à faire que me prélasser, surveiller mon monde, jouer, manger, dormir, ronronner et me faire caresser. Miaou.

JARDIN-MIAOU

Si je miaule longtemps, longtemps, longtemps… je pourrais me transformer en chat ?

Au fait…

… ça y est, je n’ai plus de chat !!!
Le contrat d’intérim est fini : le maître du félidé est revenu.

J’ai quand même reçu une rétribution : [photo]
Mais je suis tellement nouille [vous moquez pas, grrr],
que j’ai mis un peu de temps à comprendre comment ça marchait…

Enfin, il me reste des chats :

– Celui que je vous avais déjà présenté : [mon chat]
– Et puis aussi un autre : celui qui squatte ce blog gratos, en échange,
il me débarrasse des mouches, moustiques et du spam :
mon chat

Matou j’reviens

Ehhhh Ohh matou, j’reviens,
Es-tu encore vivant ?

Oui !!! Il est ENCORE en vie.
Faut croire que c’est le chat de Steve Waring !

le chat

Pauvre matou,
Il commençait à s’habituer à moi,
A faire un peu moins son effarouché.
Il ronronnait et même me léchait les doigts
Et puis vlan
L’électricité statique s’en est mêlée
Il s’est pris des coups de jus dans le museau
Toute sa confiance envolée

Il est marrant aussi,
Quand je rigole (car je ris seule : tanafalt)
Il a peur !!!

le chat