proverbe pascal qui swingue dans la cuisine… mais pas dans la poubelle !

« Qui jette un oeuf (au chocolat) jette un boeuf ! »

Un proverbe de l’association Disco Soupe

disco soup

Disco Soupe, kézako ?? Inspirées des « Schnippel Disko » organisées en Allemagne par le mouvement Slow Food, les Disco Soupes sont des sessions collectives et ouvertes à tous d’épluchage de fruits et légumes rebuts, invendus ou de troisième main dans une ambiance musicale et festive !

Des soupes, salades, jus de fruits sont confectionnés et redistribués soit gratuitement, soit à prix libre dans une démarche de sensibilisation au gaspillage alimentaire.

Depuis début 2012, l’association organise régulièrement des événements de façon indépendante ou pour soutenir d’autres manifestations.

Initié à Paris, le mouvement prend ses ailes et de nombreuses Disco Soupe s’organisent dans d’autres villes de France depuis 2013.

Publicités

Livre : Et mourir de plaisir, Luis Fernando Verissimo

Et mourir de plaisirRésumé : Ils sont dix. Pendant ving et un ans, ils se sont retrouvés chaque mois autour d’une table pour déguster des mets de plus en plus raffinés, respectant la promesse fait dans l’adolescence de ne jamais faillir à ce rituel quoi qu’il arrive. Jusqu’à ce qu’arrive un mystérieux cuisinier pour qui la table, plus qu’un art et un plaisir culturel, est un défi philosophique : tout désir étant un désir de mort, la perspective d’une fin prochaine ne peut que décupler le plaisir de manger. Dès lors, les dîners s’apparentent à une variante gastronomique de la roulette russe et , mois après mois, le nombre des convives s’amenuise. A moins qu’une main criminelle n’ait organisé ces morts en série. Avec un humour corrosif, un sens aigu du suspens, Luis Fernando Verissimo nous offre une variante gourmande et jubilatoire des Dix petits nègres.
Mon avis : Ce livre était parmi une sélection d’auteurs d’Amérique latine dans la bibliothèque de mon quartier. Un grand merci aux bibliothécaires pour la découverte. J’aime le réalisme cynique des personnages. Des désillusionnés qui se vautrent, fuient dans la bouffe. La gastronomie a la part belle et l’amitié aussi. Et puis il y a aussi du suspense. Que demander de plus ?
Ah si seulement dans les rayons « langue étrangère » des bibliothèques et librairies on pouvait avoir plus souvent ce genre de livres plutôt que des classiques insipides…
Extraits :
micro1 Le chocolâtre.
texte1 Le chocolâtre.
micro1 Le discours sur le rut.
texte1 Le discours sur le rut.