Elle a les mains vertes

Elle a les mains vertes,
J’ai les mains vert clair.

Si vous voulez savoir tout sur l’art délicat de l’arrosage et ses mystères, demandez-lui.
Si vous voulez savoir combien de temps une plante peut subsister sans eau, demandez-moi.

Si vous voulez tout connaître sur le bouturage et le rempotage, demandez-lui.
Si vous voulez vérifier si une plante peut survivre après un découpage de ses racines au couteau, demandez-moi.

Si vous voulez vous renseigner sur l’espacement idéal entre vos plantes adorées, l’exposition et les associations, demandez-lui.
Si vous vous piquez de savoir si une plante peut vivoter dans un espace vital réduit plus qu’au minimum, en plein soleil et avec une bonne dose de pollution, demandez-moi.

Elle, elle a les mains vertes. Très vertes.
Moi, j’ai les mains vert clair. Vert très clair.

Si vous voulez apprendre la différence entre le lis martagon et le lis léopard, demandez-lui.
Si vous voulez apprendre à confondre la camomille et l’absinthe que vous avez vous-même semées, demandez-moi.

Si vous cherchez où l’on peut trouver un plantoir, un sarcloir, une bineuse ou une griffe de jardin, demandez-lui.
Si vous vous demandez pourquoi il y a dans l’évier une fourchette et une cuillère à soupe maculées de terre, demandez-moi.

Si vous voulez militer pour le Front de Libération de la Flore, demandez-lui.
Si vous voulez adhérer au gang des Redoutables Éleveurs de Végétaux en Milieu Hostile, demandez-moi.

Oh oui, elle, elle a les mains vertes !
Moi, j’ai les mains, euh, translucidement vertes ?

Mais quand même,
Toutes deux, on les aime nos plantouillettes et fleurichonnes.
On aime les regarder, les voir pousser, les sentir, passer la main parmi elles et humer l’odeur des œillets, du thym, de la menthe, de la mélisse…

Post-scriptum
D’abord, y’a de la triche, je m’explique :
Dans son nom à elle, il y a le son « vert »…
Dans mon nom à moi, il y a le son « hiiiiiiiiiiiiiii » !!!

© Land of Myself, août 2009